Benoît Carpentier "8888/8888" du 26.01 au 25.02

Publié le par Favrel Desplanques

 

 

 



"Ratures, lignes et constructions expérimentent le vide. Les formes découpées au plus près de leurs contours habitent et façonnent de l’extérieur ces espaces inoccupés. Ils deviennent des espaces à conquérir. Les pleins sont attirés par le vide et tentent de lui donner forme en glanant et  filtrant de nouveaux environnements. L’appauvrissement de la matière entraîne la prospection d’un possible hors champs. Les découpes freinent la cristallisation de la composition et témoignent d'un état à un moment donné."

 

 

Publié dans 2007

Commenter cet article