John Holland (GB) - Peut-être la nature s'emmerde aussi...

Publié le par Favrel Desplanques

«  May be Nature gets bored too…  (Peut-être la nature s’emmerde aussi…)  est une installation d’objets et de créatures interagissant ensemble, parfois essayant de s’ignorer. Utilisant un éventail de matériaux, du high-tech le plus neutre à l’organique le plus malodorant, l’environnement s’organise de telle façon qu’il cherche à définir un lien entre  nous et la nature. » (John Holland)

 
« Vous entrez dans l’idée d’un jardin puis dans un monde où les échanges entre la nature et l’humain rivalisent dans l’imitation et l’artéfact. Sous un arbre, à la fois sculpture, mobilier, figure et architecture, grouille un peuple familier dont chaque élément a trouvé une place, bancale mais pas si mal…Tout révèle l’humain : copulation et défécation, petits arrangements avec les autres, besoin d’espace vital, envie de métamorphoses ou de stabilité.
 
Quelle relation mettre en place, quel désir assouvir et quel état choisir, partagés que nous sommes entre la nostalgie d’une nature édénique et l’obligation d’une humanité satisfaisante mais toujours cruelle et inaccomplie ? »  P.Favrel

Après Voici quelques faits (Le118, Lille, 2003), la petite surface rencontre John Holland une seconde fois lors de l’exposition anglo-française Cultures en août/octobre 2004 à la Phoenix Gallery de Brighton, visite son atelier et lui propose de venir présenter son travail à laps.
 
Comme à chaque fois, laps sollicite les artistes sur une création inédite ou une présentation des oeuvres prenant en compte les qualités physiques du lieu : galerie associative dans une habitation, ancien commerce,  vitrine sur rue, implantation dans un quartier populaire,…
Cette fois, outre l'installation dans la galerie, John Holland présente dans la partie privée un ensemble de dessins et de collages exposé pour la première fois. 

 

 

 

 

 

Publié dans 2006

Commenter cet article